Techno Parade Berlin 2022

Avril 2022 Stephen m’annonce dans l’Everest qu’on ne passera pas l’été en Asie mais à Berlin. On délocalise là-bas pour 6 semaines, faisons des rencontres et vivons des expériences typiques du bled. Dans cette série d’articles, je raconte le factuel et le psychique de l’expérience berlinoise week-end par week-end.

De l’Everest à Berlin (avril 2022) 

Alors qu’on était sur le point de finir notre trek dans la région de l’Everest au Népal, Stephen et moi nous arrêtons pour prendre un thé avant de repartir vers Namche Bazar. On observe la montagne dans le vacarme de la rivière du Dudh Kosi qui descend toute la région du Khumbu. Le soleil nous brûle la peau à 4000 mètres d’altitude ça fait du bien, je pense au cancer de la peau et là, Stephen me dit : j’ai bien réfléchi pendant ces 10 jours de treks, je pense qu’on devrait passer l’été à Berlin, c’est le berceau de la teuf, du clubbing, la techno, les raves, les DJ, le matos, faut qu’on y aille pour planter des graines rencontrer des gens, se faire du réseau, prendre des bonnes idées et s’inspirer pour le futur. 

Je réfléchis deux minutes. C’est vrai que la perspective de passer l’été, c’est-à-dire la saison des pluies, en Asie : #Inondations, #CielGris, #Humidité, #PersonneAuxAlentours #EnnuiàMourir me disait bof. En plus, l’Allemagne, je connais bien, je parle Allemand et j’y ai vécu.

Première bonne nouvelle !

Une fois la décision prise, c’est bien mais déjà il faut gérer les histoires de visas,

car depuis que Stephen est un brexité de la vie, il ne peut rester que 90 jours dans l’Union Européenne.

Donc faut bien calculer quand on arrive pour savoir quand on devra repartir. On décide donc d’entrer dans Schengen aux alentours du 15 juin.

Bonne nouvelle, avec l’augmentation de l’essence, le gouvernement met à disposition un ticket de transport valable dans toute l’Allemagne pour 9€ par mois pendant l’été. 9€ pour tous les TER et tous les transports en communs en ville en illimité. Great!

Ensuite, faut trouver un logement parce qu’à Berlin c’est la crise du logement, tout le monde veut aller vivre là-bas pour se buter sur de la techno sale et pendant 72 heures de suite si possible ! On active le réseau, on demande à tous les Allemands qu’on connait + stories sur insta pendant des semaines et finalement : Bingo ! on trouve un appart pour 500€ le mois, une fille que Steve avait rencontré au Cambodge, comme par hasard à Kampot.

Ok donc déjà on va dépenser 250€ chacun par mois, pas de problème on fera du teaching comme d’hab et puis avec un peu de chance on arrivera à se faire un peu de thune sur place. Ensuite faut trouver des billets d’avion qui nous flinguent pas économiquement pendant des mois. Heureusement je suis une pro donc je nous trouve un Kathmandu-Istanbul pour 200$ chacun bagages inclus. Une fois qu’on est sur le bon continent ça sera facile de se rendre à Berlin.

Kathmandu – Istanbul – Berlin

Ok, on prend l’avion direction l’Europe, mais à ce prix-là, faut pas rêver : 12 heures de correspondance à Delhi, je pionce sur un transat à l’aéroport pendant que Stev monte la garde pour être sûr qu’on rate pas notre vol. Finalement on arrive à Istanbul où on reste 10 jours avant de repartir vers l’ouest de l’Europe.

TRAVEL VLOG sur notre séjour à Istanbul

Stev en England pour 2 semaines et moi France avant se retrouver à Paris pour tourner une vidéo puis prendre un Flixbus direction Berlin.

Bref 3 semaines et 18 heures de bus plus tard, on arrive à Berlin le 6 juillet 2022 à 9h du matin, il fait 15°C, ça pue la clope à cause de tous les Polonais qui fument comme des pompiers à l’arrêt du Flixbus car ce dernier va jusqu’à Krakow, beurk. Bref on prend le métro, le bus, on trouve notre appart AMEN, surprise de ouf, l’appart est ouf. Chambre immense de 25m2, balcon ensoleillé toute la journée, cuisine, salle de bain et en plus c’est propre de ouf. Trop contente.

Je pars direct chez Lidl pour faire les courses et cuisiner dans une vraie cuisine européenne.

Y’a même un frigo et un four, j’apprécie un peu de confort quand même … parfois.

J’avoue que la cuisine avec four, frigo, 4 plaques chauffantes, tous les ustensiles etc. ça fait rêver. Je vis sans frigo depuis plus de 3 ans, c’est écolo mais ça manque. On rencontre notre coloc, L, une petite française de 22 ans qui bosse à Berlin. Peine de cœur y’a 1 mois elle est partie rendre visite à une pote à Berlin et finalement elle est restée … classique. 

1er week-end : Techno Parade 

On arrive un mardi, on bosse en ligne pour rembourser notre loyer et déjà le week-end et là, et surprise, c’est la techno parade ! La première depuis 2 ans (covid oblige). L nous propose d’y aller avec elle et de retrouver ses potes là-bas. Super surtout que nous on connait personne alors nickel ! Ses potes sont adorables tous des petites cuties de français qui vivent à Berlin pour l’amour de la fête et du son et surtout marre de la vie boring en France où tout le monde se met sur la gueule. Pays de racistes !

Pour info la Techno Parade et la Love Parade c’est la même chose, juste des noms différents en fonction des générations

L’évent en lui-même c’était absolument extraordinaire. Honnêtement je crois que j’ai rarement senti une telle énergie, une telle bonne humeur, une telle gentillesse de la part de toutes les personnes que j’ai croisées pendant la manif. Des gens partout, de la musique, on suit les chars dans tout Berlin, les gens dansent sur les lampadaires et sur les abris bus de Postamer Platz au milieu de gros building de La City locale, c’est la folie.

Les jeunes s’arrêtent en plein milieu de la rue et sniffent je ne sais quelle drogue sur leur portable qui sert de plateau.

Sûrement du speed ou de la kétamine.

À voir leur dégaine, je doute que ça soit de la coke… Trop chère.

On danse, on danse, c’est la folie, il y a des gens partout, tous habillés de toutes les couleurs, de super maquillages et la techno qui fait boom boom. Finalement, les chars s’immobilisent dans l’allée de la porte de Brandenburg, mais la musique continue, on danse encore et encore. Le sound system est bon. Le soleil se couche, le ciel s’illumine en rose et orange, c’est trop beau. Welcome to Berlin. 

Photos de la Techno Parade

Au bout d’un moment, la musique s’arrête, on se pose dans un parc avec les autres qu’on avait perdu dans la foule. On reste là à écouter de la musique au milieu des déchets humains et plastiques qui jonches le sol. Finalement, on décide de rejoindre L à son bar. On prend tous le bus et direction Café Luzia on reste là-bas quelques heures avant de rentrer en trottinette électrique dans notre petite appart trop confortable. Le pied.  

Berlin routine

Le reste de la semaine, c’est la routine, teaching et écriture le matin, petit déj puis montage vidéo l’après-midi. Stev lui teach de 9h à 15h, on déjeune puis vers 18h on sort parfois pour dîner ou boire un verre avec des amis qui sont aussi de passage à Berlin. Des gens qu’on a rencontré un peu partout en Asie. Berlin à l’air d’être ZE place to be l’été. 

La bouffe à allemande, c’est pas la joie, heureusement qu’il y a les Turcs et les Vietnamiens !

On se retrouve à bouffer des Döner Kebab tous les jours, parfois même au petit déj, c’est tellement bon et pas chers (4-5€ maximum). Les Turcs ont vraiment la meilleure viande, déjà à Istanbul j’ai fait que bouffer. Le Viet c’est bien quand tu veux un truc bien frais vegan, je me découvre une passion pour le tofu alors que normalement je ne peux pas blairer çà.

À la maison on cuisine des avocado toast au bacon, des quiches, des pâtes aux champignons et à la crème, des trucs végans achetés chez Lidl ou Rewe, des grosses salades composées, du fromage, bref du bon. On se régale à moindre coût car les courses coutent que dalle ici. C’est pas comme en Asie où des qu’on veut acheter un truc européen ça coûte 3 fois le prix. 

À la semaine prochaine pour la suite : « Clubbing à Berlin : Sisyphos malgré tout »

*votre e-mail ne sera jamais communiqué à personne

Lire plus de témoignages :

Confession d’une Coronée

En mars 2020, un groupe de voyageurs se retrouve bloqué sur une plage déserte d’une île cambodgienne et vit une réalité bien différente de celle du reste du monde : confinement hors-norme au Cambodge. Koh Rong, sable blanc, plage immense, palmiers, eau transparente, corail à perte de vue, quelques tentes, un ponton, la jungle partoutLire la suite « Confession d’une Coronée »

Tuer l’Égo et vivre Libre

C’est sur une plage nudiste mexicaine où je me suis foutue à poil que j’ai tué mon égo. Prise de conscience qui m’a fait prendre le large et m’a permis d’éviter le Corona Circus et a totalement changé ma vie. Après avoir quitté mon job en août 2019 et avoir parcouru 9000 kilomètres seule enLire la suite « Tuer l’Égo et vivre Libre »


TUTO – Road Trip au Cambodge
TUTO – Billets d’avion moins chers
VLOG – Everest depuis Katmandou
TUTO – Économiser pour voyager
VLOG – Premier jour à Delhi
TUTO – Financer ses voyages

BLOG

Digital Nomad : Questions – réponses

C’est quoi un digital nomade ?
Pour qui bossent-ils ?
Peut-on vraiment travailler de n’importe où ? 
Quels sont les gadgets nécessaires ?
Est-ce-qu’un téléphone suffit ?
Dans cet article, on répond à ses questions et 10 autres

Berghain et K-hole à Berlin

Ce week-end la commence par une soirée au bar de L, durant laquelle M, A et moi on fini au späti du coin pour respirer des balloons jusqu’à 6h du mat … 2€ le balloon plein de protoxyde d’azote tu respires ça : inspire et expire dans le ballon jusqu’à ce que le ballon soit fini ou jusqu’à ce que tu perdes quasi connaissance. Grillage de neurones garantie

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

Publié par Amé

Live Free

Un avis sur « Techno Parade Berlin 2022 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :